Temps de lecture : 5 minutes

Anti-manuel des bonnes pratiques en formation au management SI

Dans ce manifeste - à prendre au second degré - nous vous emmenons avec humour et légèreté au cœur d'un enjeu crucial pour vos organisations : la formation des DSI et les relations DSI-Métiers. Une expérience made terrain et des milliers de stagiaires formés chaque année nous ont permis d'identifier des bonnes et des mauvaises pratiques.

Nous mettons aujourd'hui en avant les mauvaises pratiques. Place aux 12 commandements... pour rater sa formation au management SI et numérique !

1 – Tu ne dédieras pas de budgets à la formation

Les budgets de formation figurent parmi les premiers à être sacrifiés sur l’autel de la réduction des dépenses. Ou plutôt des « mesures destinées à redresser la compétitivité de notre entreprise leader », comme te l’expliqueront ton DRH et ton DG. Avoue que c’est suicidaire de dédier un budget à la formation en sachant qu’il disparaîtra probablement au prochain trimestre fiscal ! Garde ton argent pour d’autres lignes budgétaires moins exposées…

« Si tu prends des coups avec tes coûts, prend tes jambes à ton cou »

Tââp Hadbol, philosophe peu téméraire (VIème siècle avant l’invention de l’esprit de conviction)

2 – Tu ne créeras pas de synergie avec la DRH

Tes collègues DSI te l’ont maintes fois raconté : à chaque fois qu’ils ont voulu développer des synergies avec la DRH, ils y ont laissé des plumes ! Surtout autour de la formation, que les DRH estiment relever de leur seule responsabilité. Les pauvres… Il faut bien qu’ils s’occupent, déjà que leur boulot de comptage des congés, des RTT et des CV n’a rien de passionnant…

« La formation, ça eut payé ! On n’est qu’des pov’DSI »

Fernand Réno, DSI n° 22 chez Léon Le Grand Bleu, à Asnières

3 – Tu ne formaliseras pas la stratégie de formation pour tes équipes

Fixer des objectifs pour la formation, définir précisément les modalités, établir les conditions et déterminer les budgets : voilà au moins quatre raisons pour multiplier les réunions interminables au cours desquelles chacun va essayer de tirer la couverture à lui, avec les
meilleurs arguments du monde. Conserve ton pouvoir discrétionnaire sur les actions de formation… C’est peut-être tout ce qui te restera quand les métiers auront pris le contrôle sur le système d’information !

« Maître corbeau tenait en son bec un agrément de formation… »

Jean de la Fontaine, pédagogue notoire

4 – Tu laisseras les métiers se débrouiller

Les métiers ne se gênent pas pour investir dans ton dos afin de se payer les dernières applications cloud. Ils ne se gênent pas non plus pour critiquer la lenteur de la DSI à répondre à leurs besoins. Qu’elles se débrouillent donc pour former leurs utilisateurs !

« Situé ailleurs, reste-y ! »

Neil Amstrong, inventeur du « j’aimarchédessusçaportebonheur »

5 – Tu formeras tout le monde aux mêmes sujets

Tes équipes ont besoin d’être à l’état de l’art sur les technologies. Il faut bien assurer le minimum sous peine de voir des utilisateurs te rabattre le caquet en ayant plus de connaissances que toi sur les sujets technologiques. En formant tout le monde aux mêmes problématiques (parie sur le cloud, le Big Data, la dématérialisation, comme tout le monde…), tu bénéficieras certainement de conditions tarifaires intéressantes.

« Des formations sur les tas de lards ? Je suis preneuse »

Miss Piggy Porcinet, actrice en mal de reconversion

6 – Tu ne cibleras pas les besoins de formation

Demander à chacun quel est son besoin en formation va t’entraîner dans une spirale infernale. Entre les opportunistes, qui vont choisir les formations les plus chères pour embellir leur CV avant de démissionner pour gagner plus ailleurs, les goinfres, qui vont vouloir tout suivre sans se préoccuper de l’utilité, et les tire-au-flanc, qui vont profiter de l’occasion pour roupiller au fond de la salle, tu as l’embarras du choix…

« Mon royaume pour un cheval et une session de formation »

William Jexpire, auteur en mal d’inspiration de « Richard 3.0 »

7 – Tu n’organiseras pas de formations intra-entreprises sur les sujets les plus fédérateurs

Les sujets technologiques communs entre la DSI et les métiers ne manquent pas. Organiser des formations intra-entreprises pour mutualiser les coûts et adapter le contenu au contexte de ton organisation, est-ce une bonne idée ? Oui, sur le papier… Peut-être, si ce n’est pas toi qui paie… Non, si cela permet aux métiers d’être au même niveau que tes équipes sur les sujets les plus fédérateurs pour ton entreprise…

« Si tu ne vas pas au formateur, le formateur ira à toi, mais seulement si tu le paies très cher »

Chevalier de Lagardère, formateur bossu de naissance

8 – Tu ne vérifieras pas les compétences des formateurs

Par définition, un formateur sait former, sinon il exercerait un autre métier. Tu peux faire confiance aux organismes de formation pour sélectionner les meilleurs ! Inutile donc de perdre ton temps à vérifier que tes formateurs ont pondu des livres, sont présents dans les médias, sont invités comme conférenciers et écrivent des articles pertinents.

« Il faut former pour vivre et non pas vivre pour former »

Molière-Durdemain, demi-frère de l’autre, auteur de « Le formateur imaginaire malgré lui » et « L’école des femmes savantes formatrices »

9 – Tu n’engageras pas de réflexion prospective sur les enjeux numériques

Tu te doutes que la transformation numérique va bouleverser les compétences de tes équipes. Quand et comment ? Cela reste un mystère que mêmes les gourous les plus visionnaires ne parviennent pas à percer. À moins d’avoir des talents de mage-voyant-devin-medium, évite de trop réfléchir à l’avenir. Ton cerveau va chauffer inutilement et, de toute façon, tu ne seras probablement plus en poste quand le problème se posera…

« L’avenir est devant nous »

Elysabeth T’es Sciée, bûcheronne en formation, spécialiste de l’abattage de prédictions vaseuses

10 – Tu ne mesureras pas l’employabilité, ni le talent de tes collaborateurs

Des collaborateurs bien formés sont plus performants, plus motivés, et restent plus longtemps dans l’entreprise : c’est ce que l’on lit depuis des décennies dans les ouvrages de management des ressources humaines. Dans la réalité, tu le sais bien, n’importe quelle organisation regroupe une proportion non définie, mais non négligeable, de bras cassés, de tire-au-flanc et de dépressifs chroniques dont l’employabilité est plus que discutable. Ne deviens pas à ton tour dépressif en ayant voulu mesurer l’ampleur des dégâts. N’en démords pas : s’il y a un talent dans ton organisation, c’est toi ! Normal, tu es le chef…

« Quand on est con sur les bords, c’est souvent, malgré les apparences, que le milieu est aussi atteint »

Yâ Ki LâTsou, spécialiste de la découverte des talents en milieu hostile

11 – Tu n’évalueras pas les actions de formation

Une réelle évaluation des actions de formation, en mesurant la solidité des acquis, l’adéquation par rapport aux besoins n’a guère d’intérêt : soit la formation n’a servi à rien et c’est inutile d’évaluer le néant. Soit elle a été utile et tu constateras les résultats sur le terrain…

« Intégrer une pyramide des savoirs dans une tour d’ivoire est réservé aux managers les plus pointus »

Gustave & Fail, duettistes bien charpentés

12 – Tu ne t’abonneras pas à des publications de référence

Tu as déjà payé assez cher pour former tes équipes. Tu ne vas pas, en plus, leur permettre d’améliorer en continu leurs connaissances, de renforcer leurs compétences, de développer leur leadership en leur fournissant des contenus publiés dans des publications de référence sur le management des SI. Au lieu de lire, il vaut mieux qu’elles se concentrent sur leurs tâches quotidiennes !

« Définir une stratégie de contenu ne doit pas se résumer à empêcher les collaborateurs les plus crétins de s’exprimer »

Nadine Maure-Annaud, neurophysiologiste redoublante

Alors, toujours pas convaincu(e) par notre manifeste ? Nous dispensons des formations au management SI et numérique pour les plus sceptiques, rendez-vous ici.

Vous pouvez également nous écrire à formations@acadys.com pour des actions de formations ou des séminaires sur-mesure.

Leave a Reply